Simiane-Collongue Aujourd'hui pour demain
  
 Les mots éventuellement surlignés  figurent dans l'Index
 

 

Tribune libre*

Quelques rappels utiles (Janvier 2008)


 

 

Suite aux évènements qui, en 2007, ont marqué la vie de la droite, majoritaire à Simiane, je considère comme un devoir d'éclairer et de mettre en garde les électeurs.

 

 

 

Lors des élections, au printemps dernier, avec une totale abnégation, comme beaucoup de membres de l'association Simiane-Collongue Aujourd'hui pour demain dont je m'honore d'être l'un des fondateurs et le vice-président, j'ai participé aux différentes campagnes. Si je m'adresse à vous, c'est que, depuis, faute d'autres arguments de la part de nos concurrents, les trahisons, la malhonnêteté et les mauvais coups n'ont pas manqué pour tenter de nous déstabiliser.

 

J'ai, comme d'autres, contribué très largement à faire élire M. René Broch, en 2001, à qui j'avais laissé ma place et tout donné pour réussir. Malheureusement, les espoirs mis dans ce dernier ont été très vite déçus. .

 

 

 

Depuis 2001, en effet, la droite élue est aux " abonnés absents ". Ce ne sont pas les " lettres ", confuses, quelques interventions molles et tout aussi confuses en conseil municipal, qui ont fait entendre sa voix.

 

Ah ! le maire n'a pas à se plaindre d'un tel " opposant " ! Et puis, reportez-vous, par exemple, au bulletin municipal, à la rubrique Libre expression : son insertion n'a pas varié depuis 2002. Elle comporte toujours la même photo et seulement ses coordonnées. A croire que, pour lui, le temps s'est arrêté au soir de son élection ! L'opposition de gauche, elle, exploite au mieux l'espace qui lui est réservé.

 

Avec Jean Machera, nous avons tenté très vite de l'aider pour redresser la situation, mais aucun dialogue n'a été possible. Il a toujours refusé avec le plus grand mépris les mains tendues. Je possède tous les documents de nos démarches et interventions auprès de lui comme des instances politiques régionales.

 

Il a préféré demander son concours à un communiste plutôt qu'à sa famille politique. Si, en 2001, il a eu trois élus de droite avec lui, c'était bien le minimum qu'il pouvait obtenir. Mais, à cette droite, il a fait perdre 330 voix par rapport à 1995. Alors qu'il y avait deux listes de gauche ! Il n'avait pas véritablement mené de campagne, le résultat était donc inévitable. Ce n'est pas un battant, il l'a largement démontré en six ans !

 

En 2007, notre association réunissait autour de Jean Machera la grande majorité des titulaires d'une carte UMP à Simiane. C'est la vraie raison pour laquelle M. Broch a refusé le vote interne des militants simianais prévu le 17 septembre pour désigner celui qui aurait l'investiture de ce parti.

 

J'ajoute qu'en 2007, un piège nous a été tendu ( par qui ? par quelle officine ? pour aider qui ? ) avec une fausse lettre signée Nicolas Sarkozy, que nous avons, hélas, publiée. Qui, étrangement vite, a essayé de faire croire que des membres de notre association en étaient les auteurs ?

 

 

 

Pourquoi, tout aussi étrangement, ledit M. Broch, sans aucune décence, mais apparemment affolé dans son néant, s'est-il empressé de nous accuser de " tromperie extrême ". Ce n'est pas à son honneur.

 

Ce n'est pas lui qui, en 2008, peut emporter quoi que ce soit, malgré toutes les combinaisons politiciennes de tous niveaux, extérieures à Simiane.

 

Nombre de sympathisants de droite sont écœurés par la situation actuelle. Mais elle résulte de manœuvres de très bas niveau dont nous sommes les victimes : des gens ne reculent devant aucun moyen pour tenter de nous déconsidérer en faisant circuler des tracts anonymes et des affirmations, des insinuations, sans preuve sur l'honnêteté de certains d'entre nous.

 

Je leur demande de ne pas tomber dans le piège de ceux qui préfèrent voir leurs adversaires triompher plutôt que leurs concurrents meilleurs qu'eux.

 

C'est très volontiers que je répondrai aux questions que l'on voudra bien me poser. en prenant contact avec moi :

 

Simiane-Collongue Aujourd'hui pour demain :
- BP 16 13109 Simiane Collongue
- ou 27, rue Jacques-Manéra - Téléphone : 04 42 22 74 73

 

Christian Dallaporta
* Extraits de Lettre ouverte aux Simianais, janvier 2008

 


Retour en haut de page