Simiane-Collongue Aujourd'hui pour demain
.
 

Vie quotidienne, loisirs



La circulation
dans le centre ville
(1)


 

(2e trim. 2005, Bul.) Un plan est mis en œuvre en prévision de l'ouverture du collège, à la rentrée. Beaucoup s'inquiétaient de ne voir rien d'annoncé. Et puis, tout d'un coup, nous sommes informés qu'un «plan» sera appliqué à compter du 18 juin.

 

Si, au cours d'un repas, la conversation semble devoir s'éteindre, parlez de la circulation : le procédé est infaillible, nous sommes tous intarissables sur le sujet ! Ainsi, ce plan, le premier appliqué à Simiane, à notre connaissance, fera énormément parler de lui.

 

N'étant pas, pour notre part, des opposants systématiques, nous ne pouvons que nous réjouir de voir la municipalité tenter de trouver une solution aux difficultés de la circulation dans le centre, surtout celles que l'on peut objectivement prévoir en tenant compte de l'afflux prochain, important, vers le collège, route de Gardanne. Et celui, toujours croissant, en provenance ou en direction de Mimet. Cependant, il semble apporter quelques complications de plus qu'à l'heure actuelle, sans plan. On a pu très vite s'en rendre compte à hauteur de la Croix-de-fer et du carrefour Guigon-Héros-Manéra-route de Siège, notamment. Le sens unique imposé rue Guigon et cours des Héros a mécontenté les commerçants, en particulier, en tous cas dans leur majorité. Des pétitions ont été lancées.

L'accès au collège

 

(2e trim. 2005, Bul.) Encore, avec les vacances, les effets seront réduits, mais, à la rentrée ? Ce plan devra être amélioré et adapté aux réalités de la situation. C'est le lot de toute mesure de ce genre. Car, de toutes manières, l'accès au collège ne nous semble pas résolu de façon satisfaisante. Aussi, nous ne pouvons que rappeler le projet tout à fait réalisable, et le plus sage, de liaison directe depuis l'avenue Général-de-Gaulle, à combiner avec le projet de déviation, indispensable, de la circulation qui ne fait que traverser Simiane.

A quand une déviation ?

 

(2e trim. 2005, Bul.) Il faudra bien y arriver un jour ! Quels sont les projets de la municipalité dans ce domaine ? A-t-elle déjà procédé à des études, voire des réservations de terrains, ou envisagé des expropriations dans l'intérêt général, en liaison avec le département ?

 

D'autre part, il nous paraît nécessaire de limiter la vitesse avenue Général-de-Gaulle (C.D. 59), que certains ont l'air de considérer comme un autodrome, que ce soit des conducteurs d'automobiles, de camions, de fourgons et, même, d'autobus, sans oublier quelques motocyclistes.

Et, malgré les stops, la sortie des Mourgues ou de l'avenue Paul-Cézanne sur le C.D. reste dangereuse, au moins aux heures de grande circulation. Autodrome aussi, la route de Saint-Germain ! Nous avons noté l'intention de la municipalité de limiter la vitesse sur la commune : une bonne chose, mais à appliquer réellement et à faire respecter.

Retour en haut de page