Plan du site
Index général
 

   Information de la population
 Risques majeurs
  Réunions pour les quartiers


  Nous sommes tous concernés, soyons informés, soyons vigilants


Hauts-Quartiers

Réunion du lundi 19 mai au complexe sportif

Cette réunion tenue par M. le Maire entouré de ceux de ses collaborateurs qui auront, avec lui, à gérer ces risques avait pour but d'apporter à la population des Hauts-Quartiers, par le jeu des questions / réponses, les informations complémentaires au document distribué à toutes les familles de la commune avec le numéro de fin d'année 2007 du bulletin municipal.

Ce document d'information communal sur les Risques majeurs ( DICRIM ) énumère les principaux risques pouvant toucher notre commune : inondation, séisme, feu de forêt, neige, canicule, tempête, transport de matières dangereuses, etc..., et donne les informations utiles à connaître sur la conduite à tenir en cas d'alerte à l'un de ces risques.

Il faut tout d'abord regretter le fait qu'à cette séance d'informations n'ait répondu qu'une soixantaine de personnes, ce qui est peu par rapport à la population de ces quartiers qui, pourtant, a déjà été confrontée, il y a peu, au risque incendie et, aux problèmes d'évacuation.

En ce qui concerne particulièrement les Hauts-Quartiers, l'accent a été mis d'une part sur le risque le plus à craindre, le feu de forêt, et sur son corollaire préventif le débroussaillement obligatoire des zones bâties ou, jouxtant celles-ci, et, d'autre part, sur la conduite à tenir en cas de sinistre nécessitant une évacuation contrôlée en fonction de la direction du feu, par des voies identifiées ou vers des lieux de rassemblements spécifiques.

Furent également évoqués les séismes, malheureusement non prévisibles et non contrôlables, les risques d'inondations et technologiques ( transport, en particulier, de matières dangereuses ) peu probables dans les Hauts-Quartiers, et les risques météorologiques, neige, grand froid, canicule, tempêtes, qui, eux, ne sont pas générateurs de déplacements mais plutôt de confinement ; ont été également rappelés les modes d'alerte et les " bons réflexes " à avoir en face de chaque risque.

Le document DICRIM dans son intégralité est consultable en mairie et vous y trouverez également, si vous n'avez plus celui qui a été distribué à la population en son temps, des livrets très complets contenant toutes les informations utiles pour ne pas se trouver désemparés devant un risque majeur.

André Beaumond


Village, lotissements, plaine

Le risque Inondation

 

Une autre réunion a eu lieu le lundi 26, cette fois à la salle Léon-Masson, pour le village, les lotissements, la plaine.

Près d'une cinquantaine de personnes ont assisté à cette séance dont plusieurs sont intervenues pour exposer leurs préoccupations et demander des précisions. Le maire, ses adjoints et collaborateurs se sont attachés à répondre au mieux à leurs interrogations.

Sur le risque Incendie, Simiane est l'une des communes le mieux surveillées grâce à trois vigies installées sur les hauteurs entourant la commune (chaîne de l'Etoile, etc.) et à l'action permanente du comité communal des feux de forêt composé de bénévoles.

Mais trop de propriétaires ne débroussaillent pas selon la réglementation en vigueur : au moins 50 m autour des habitations et 20 m le long des voies, et risquent d'être verbalisés.

D'autre part, plusieurs laissent leurs arbres déborder sur les voies publiques, mettant ainsi en danger leurs concitoyens en cas de chûte de branches ou de troncs. Dans ce cas, des mises en demeure leur sont adressées. Mais la commune se trouve malheureusement parfois dans l'obligation d'intervenir et demande le remboursement des frais occasionnés.

Sur le risque Inondation, une grande partie de la commune a été déclarée inondable, ce qui empêche tout aménagement. Si les normes définies par la préfecture de région doivent d'ores et déjà être respectées, le préfet ne les a pas encore avalisées. Mais cela peut intervenir à tout moment. La commune doit essayer d'obtenir des modifications à la délimitation des zones concernées, d'autant que quelques anomalies ont été décelées dans cette délimitation.

Pour les séismes, avec l'arrêt de l'exploitation de la mine de charbon dans le bassin de Gardanne, les secousses ont pratiquement disparu. On n'est cependant pas à l'abri de véritables séismes, imprévisibles. Depuis nombre d'années maintenant, les constructions doivent respecter les normes imposées.

Concernant la période de sécheresse subie pendant l'hiver et la première partie du printemps, la commune a demandé à être classée en zone sinistrée. Plus d'une centaine de propriétaires demandent à être indemnisés, en raison, par exemple, des dégâts, fissures notamment, occasionnés à leur habitation. Ils sont invités à communiquer leurs coordonnées auprès de la mairie. Celle-ci pourra ainsi les prévenir aussitôt si une décision positive est prise par la commission interministérielle en charge de ces questions : ils ne disposeront en effet que de dix jours après la publication au Journal officiel pour demander à bénéficier d'une indemnisation.

Projet « Bédouffe » : plusieurs habitants du quartier, très inquiets de cette réalisation et de ses conséquences dans de nombreux domaines, sont intervenus, notamment pour le risque Incendie.

Le maire a fait savoir qu'une réunion spécifique à ce projet aura lieu d'ici fin juin. Les riverains seront informés à l'avance de la date prévue qui devrait être annoncée dans le bulletin municipal, sur le panneau lumineux du cours des Héros...

En attendant, les habitants du quartier, rejoints par d'autres Simianais eux aussi inquiets d'une telle réalisation qui va accumuler les inconvénients, commencent à s'organiser. Une pétition recueille déjà des signatures et une association est en voie de création.

André Segui



SOYEZ VIGILANTS


Retour en haut de page