Simiane-Collongue Aujourd'hui pour demain
.

 

Vie quotidienne, loisirs

 


Nos monuments modernes


 

(2e trim. 2006, Bul.) Sincèrement, comment trouvez-vous l'entrée de la commune, en arrivant de Marseille ou de Plan-de-Campagne ? Esthétique ?

 

Quand on quitte le CD 6, la bretelle de sortie vous conduit face à un refuge. Modeste, certes, mais, même en tenant compte des proportions respectives, il n'a rien à voir avec l'entrée de Gardanne. On sent bien qu'il est là par nécessité, mais le département ne fait rien pour rendre son aspect agréable. Il avait d'ailleurs supprimé les plantations entre les deux chaussées.

 

Et puis, on passe sous le pont de chemin de fer : une horreur, car il est sali en permanence par des affiches affreuses, collées les unes sur les autres, dégradées par le temps ou la main de quelques-uns.

 

A hauteur de la gare, vous ne découvrirez pas de jardinières fleuries ou d'espaces verts. Non ! Il faut atteindre le rond-point qui montre ce que, avec un peu de bonne volonté et de goût, on peut réaliser.

 

Pour ce qui est de la gare, certes, les conteneurs sont maintenant présents dans toutes les communes et personne ne conteste leur utilité, au contraire. Et pour faciliter leur usage par les citoyens, il est préférable que, comme ici, l'on puisse se garer momentanément tout près. Toutefois, certaines localités ont su les camoufler.

 

Il n'en est pas de même, sauf exceptions rarissimes, à Simiane où ils semblent avoir pour vocation de remédier à la cruelle absence de monuments. Des exceptions oui, mais tout le monde ne peut en bénéficier. Pourquoi ?

 

Il faut dire que l'aspect de la commune ne semble pas trop préoccuper les édiles en place. C'est fait n'importe comment ! Il n'y a qu'à voir l'aspect extérieur des logements sociaux !


Retour en haut de page