" Une "  /   Plan du site  
Articles de la rubrique  
 

Politiquement  incorrect ?

Simiane Demain


  C'est pourtant bien clair, non ?

 Chien crevé

Après les élections municipales de mars 2008
voici quelques commentaires...


Triste bilan en vérité pour la majorité présidentielle
dans la Xe circonscription des   Bouches-du-Rhône.

 

La stratégie mise en place n'explique-t-elle pas les mauvais résultats obtenus, à Septèmes, aux Pennes-Mirabeau, la perte de Cabriès et de Roquevaire, la déroute à Auriol, La Bouilladisse, à Mimet ? Faire référence au contexte national, rejeter la faute sur les autres, c'est trop facile.

A Simiane… On se demanderait presque si des responsables politiques, des personnes jouissant d'une influence ne se satisfont pas de ce que, toutes ces dernières années, des gens de droite impuissants se soient contentés de suivre la politique du chien crevé au fil de l'eau : en pratique ne rien faire et regarder le chien passer…

Avenir et tradition de Simiane, liste d'intérêt communal, avait et a toujours une autre ambition pour notre commune.

Dans certaines communes, le choix de la tête de liste a joué son rôle. Imposer des candidats à tout prix, même s'ils sont déjà localement dévalués, entraîne des dissensions, crée un très mauvais climat et désoriente les électeurs qui s'abstiennent ou éparpillent leurs voix.

Les choses ne peuvent rester en l'état. Ce n'est pas comme cela que l'on pourra réhabiliter la politique et donner envie aux citoyens, notamment aux jeunes générations, de participer à la vie publique.

La stratégie, cela s'apprend, la psychologie des électeurs et des candidats aussi. Il faut aussi une hauteur de vue que les habitués des basses combinaisons ne peuvent avoir, par définition. Petits objectifs, petites procédures, petits Machiavel.

Hélas, ils ne font pas le jeu de la démocratie.

Nul doute, non plus, qu'il faille impérativement revoir certaines choses au sein de la majorité. Christian Estrosi, nouveau maire de Nice, ancien ministre, n'a d'ailleurs pas tardé à demander que le fonctionnement de l'UMP soit revu car, estime-t-il, trop de dysfonctionnements sont apparus depuis que notre actuel président de la République a abandonné sa direction. Il vient d'être intégré au secrétariat général…

S.-C. A.D

 

Extrait du Gaiardet n° 13, de juin 2008. Mis en ligne le 16 septembre