Elections
  Conseil
 municipal
            

Prises de position
de Jean Machera
Conseiller municipal

Liste d'intérêt communal Avenir et Tradition de Simiane

Tél. 04 42 22 66 93 BP 16 - 13109 SIMIANE COLLONGUE

 

 

Bulletin municipal, avril 2008

Avec tous les co-listiers qui m'ont fait l'honneur de présenter leur candidature sur la liste Avenir et tradition de Simiane, je remercie les électeurs qui nous ont fait confiance lors de l'élection municipale.

C'était la première fois que cette liste se présentait. Nous avons la satisfaction, malgré toutes les embûches mises sur notre route, de pouvoir disposer désormais d'un siège au conseil municipal. Vis-à-vis de la majorité municipale, je ne ménerai pas une opposition systématique mais constructive.

Ayant plus facilement accès aux dossiers, mieux encore que par le passé nous pourrons vous informer et faire entendre votre voix, émettre des propositions. Je suis à votre service : n'hésitez pas à faire appel à moi pour être votre porte-parole.

 

Bulletin municipal, juin 2008

L'intérêt communal impose que notre capacité d'autofinancement soit améliorée sensiblement. Des économies importantes peuvent être réalisées.

En commission des Finances, j'ai proposé la création d'une commission d'analyse des contrats, des appels d'offres et des dépenses. De strictes négociations doivent précéder toute signature et tous les achats.

En raison de ces économies possibles, je suis opposé à toute nouvelle taxe et à l'augmentation du taux de celles qui existent.

Ma convalescence se poursuit mais je reste très attentif à l'intérêt communal et demeure bien entendu à votre écoute.

 

Bulletin municipal, septembre 2008

Dans le précédent Bulletin, je vous disais que ma convalescence se poursuivait. Je tiens à rassurer mes amis et... les autres : je vais beaucoup mieux et reprends peu à peu mes activités normales, et compte en particulier m'investir très vite totalement dans l'action et dans l'intérêt communal.

N'hésitez pas me contacter, notamment les associations de notre village, culturelles, sportives et d'intérêt de quartier...

 

Bulletin municipal, décembre 2008

Une question me tient particulièrement à coeur, l'assainissement des finances de la commune et l'amélioration de notre capacité d'autofinancement. C'est pourquoi j'ai demandé la création d'une commission d'analyse des contrats, des appels d'offres et des dépenses et celle d'une commission spéciale pour étudier les besoins réels et les bilans des associations pour leur apporter une aide adaptée et plus efficace... Bonnes fêtes à tous.

 

 

Déclaration en conseil municipal, 10 octobre 2008  

M. le Maire,

Sur un plan général, je vous confirme que, conformément à l'intitulé de la liste que j'ai conduite lors des dernières élections, mon seul souci est l'intérêt communal.

Le 16 mars, lors du Conseil municipal réuni pour élire le nouveau Maire et ses adjoints,

j'ai indiqué que mes prises de position approuveraient ou non, en fonction de l'intérêt communal, les décisions de la majorité municipale, notamment en matière de finances et de projets.

J'ai eu l'occasion de vous le dire verbalement et de l'avoir répété pendant la campagne électorale : je considère comme une priorité l'assainissement des finances de la commune.

En premier lieu,

je vous rappelle la proposition que j'ai formulée en commission des Finances du 29 mars, à savoir la création d'une commission d'analyse des contrats, des appels d'offres et des dépenses. Il me paraît en effet que de strictes négociations doivent précéder toute signature et les achats. A ce titre, compte tenu de ma formation et de mon expérience professionnelle, je vous ai proposé ma participation active.

Comme exemples, bien que relativement modestes dans l'ensemble du budget, je me contenterai de souligner

- le bulletin municipal, soit 20.000 €,

- l'intervention d'un tracto-pelle à 4.000 € la journée (1 ),

- achat d'armoire ou de mobilier scolaire pour 8.000 €.

Je considère ces coût comme trop élevés.

Je souhaiterais aussi qu'une commission spéciale soit chargée d'étudier les besoins réels et les bilans des associations afin de leur apporter une aide adaptée et plus efficace.

En second lieu,

la gestion, pendant ce nouveau mandat, doit viser à améliorer sensiblement notre capacité d'autofinancement.

Enfin, je me suis opposé à l'augmentation du taux des taxes, augmentation malvenue dans une période où chacun craint ou même subit une perte de son pouvoir d'achat, et parfaitement inutile en raison des économies qu'il est possible de réaliser.

Nous venons tous de recevoir l'avertissement pour les Taxes foncières 2008

Force est de constater que la part de la Commune a subi une augmentation réelle de 4% environ, et les ordures ménagères une augmentation réelle de 15 à 16% que rien ne justifie véritablement.

Vous comprendrez très bien, dans ces conditions, que je ne peux cautionner le budget supplémentaire.

Je voterai contre.

(1) Des précisions apportées en réponse, il ressort que cette somme de 4 000 euros s'applique à un contrat mensuel. Mais, en pratique, un seul appel à ce tracto-pelle a été fait et la commune a dû acquitter 4 000 euros pour une seule journée effective de travail.

 

D'autre part, à propos des poubelles installées en centre ville, Jean Machera, ayant indiqué qu'elles sont « très belles », a signalé que des personnes, surtout âgées, se plaignent que le couvercle soit très lourd et dur à soulever.

En ligne le 10 octobre 2008  

 

Le Gaiardet, septembre 2008 (extraits)

Avec mes amis, j'ai travaillé très sérieusement dans l'intérêt communal. Nous avons pris position sur de nombreuses questions, demandant un audit sur la situation financière de la commune, dénonçant la dégradation de nos trottoirs, l'état lamentable de certaines rues, notamment en centre ville ; je suis intervenu auprès du conseil général pour réclamer des aménagements au quartier Chave en vue de la sécurité des piétons...

Pour les élections, notre équipe, compétente et très motivée, a proposé un programme solide, raisonnable malgré l'état des finances de la commune, lourdement endettée.

Nous n'avons pas attendu le dernier moment avant les élections pour cela. Au sein du conseil et en dehors, avec mon équipe, je continuerai dans le même sens.

...la municipalité confond souvent concertation et diffusion de décisions. Ne parlons même pas de consultation, si rare...


Retour en haut de page