" Une "

Journal des quartiers
de Simiane-Collongue

Edition Chemin des Vignes du samedi 4 juillet 2010

Centre ville / Bédouffe / Cavaillarde / Gare / Hauts quartiers / Rajol / Siège



 
 
 
  Vignes ( Chemin des )  

    Audits... / Poids lourds / Réactions   


 
   Audits, audits, mais... au fait ?
    Toujours en suspens

Sur 3 km environ, ce chemin, digne d'inspirer les peintres, relie la route de Mimet, depuis les Figassons, à celle de Gardanne, au quartier du Safre.

De multiples problèmes sont en suspens dans tout ce secteur : tout-à-l'égout, écoulement et évacuation des eaux pluviales, réfection de la voie, vitesse excessive, élagage, entre autres.

Depuis bon nombre d'années, la municipalité socialiste dit se préoccuper de cette voie et des doléances des riverains.

Elle a certes multiplié les audits, coûteux bien sûr, prévu des programmes, mais, pour le moment, on en est toujours au même point.

Et plus le temps passe, plus de choses seront à reprendre ou à traiter. Plus les délais de réalisation seront importants.

Plus la dépense totale sera élevée. Pour tous les Simianais.

Pour les riverains, améliorer la chaussée ne veut pas dire installer un autodrome mais la refaire et l'élargir de manière limitée en prévoyant les réservations foncières, créer une piste cyclable ainsi que des trottoirs, interdire les poids-lourds...

Octobre 2009
 
 
 
 

[ Retour en haut de page ]


   Limitation permanente de circulation des poids lourds

Dans le but de limiter les nuisances, un arrêté municipal restrictif a été pris pour les Hauts quartiers et le chemin des Vignes et des panneaux de signalisation disposés au début des voies concernées.

Les autorisations de circulation pour travaux, livraisons, doivent être demandées 48h avant auprès de la police municipale.

Attention : l'absence d'autorisation expose à une contravention de 2e classe !

Octobre 2010

 

[ Retour en haut de page ]



   Réactions

 Les réactions sont déjà nombreuses après la publication dans Le Gaiardet, de nos commentaires consacrés au chemin des Vignes.

 Témoin, par exemple, ce message d'un couple de riverains qui exprime son « intérêt pour la construction d'une piste cyclable sur le chemin. ».

 Il ajoute notamment : « Nous voyons passer de nombreux cyclistes, y compris une large fraction d'enfants. ».

 Ces réactions que nous enregistrons vont tout à fait dans le sens de notre action : il ne s'agit pas de dénigrer systématiquement ce que fait la municipalité mais de donner la parole aux Simianais et, donc, la possibilité de faire connaître leurs besoins, leurs souhaits quand cette municipalité les ignore, ne les écoute pas.

Précisons aussi que, conformément à notre position depuis l'origine, nous

respectons totalement l'anonymat de nos interlocuteurs et correspondants, sauf s'ils nous autorisent d'eux-mêmes et expressément à publier leur nom.

Novembre 2010

 

[ Retour en haut de page ]