Traditions

" Une " /    Plan du site

Saint Germain
2010 1989 1988

     2010 : une haute tenue

1

(Photos A.S.)

Ce dimanche 5 septembre, la chapelle de Saint-Germain a été tout juste suffisante pour accueillir les pélerins et fidèles qui, selon la tradition, ont tenu à honorer le saint qui lui a donné son nom.

Plus d'une centaine de personnes, dont une grande partie sont arrivées en procession, ont en effet assisté à la messe dite par le père Norbert Guillem. Comme toujours, celui-ci a prononcé une homélie de haute tenue, rappelant en particulier les vertus prônées par le saint et insistant pour la paix des âmes et la fraternité. Il n'a pas manqué de rendre un hommage appuyé et mérité à la Garbo qui a été à l'origine de la renaissance de la tradition à Simiane.

Recueillement et prières avant la messe Christian Dallaporta

Recueillement et prières avant la messe.
A droite, l'un des intervenants, pendant l'office : Christian Dallaporta

Toujours en vertu de cette tradition, à l'issue de la messe, les fidèles ont effectué trois fois le tour de la chapelle...

La procession arrive à la chapelle La procession (vue partielle), après la messe

Ils se sont ensuite retrouvés pour l'apéritif offert par la paroisse.


Pour le déjeuner, en plein air, chacun avait tenu à apporter et partager de succulentes entrées ainsi que les plats, fromages et desserts dont tout le monde a pu apprécier les qualités. En particulier des omelettes dues à l'ami Francis Baldocchi, les tartes et flans aux figues, etc.

Pour la bonne bouche, j'ai gardé le paté de campagne confectionné spécialement par "Zizi" Ballestra pour contribuer à agrémenter l'apéritif ! Une autre belle, bonne et savoureuse tradition !


Par un temps idéal, cette très belle journée s'est prolongée amicalement une partie de l'après-midi sous les arbres. Une journée simple, tonifiante qui a permis de revoir, entre autres, l'ami fidèle Albert Santoni dont la voix fait toujours merveille !

Claude Jurienne
 


[ Saint Germain 2010 1989 1988 ] Retour en haut de page

1989 : une Saint Germain traditionnelle

Et si nous remontons quelques années en arrière, disons : en 1989, par exemple...


A g. les pères Alliger (prononçant une allocution après la messe) et Guillem. A d., la messe

Cette année encore, le pèlerinage traditionnel a rassemblé un grand nombre de personnes, simianais et sympathisants sous le signe de la bonne humeur.

Dans le cadre champêtre du quartier de Saint-Germain, autour de la chapelle du xe siècle, la messe en plein air a été célébrée par le père Muban, de la communauté bénédictine de Sainte-Lioba, assisté du père Guillem, curé de Simiane, avec la participation des sœurs de la communauté, du groupe scout et des Amis des Traditions en costume provençal.

Les trois tours de la procession autour de la chapelle étaient ponctués des coups de fusil en l'honneur du patron des chasseurs tandis que retentissait le vieux cantique en l'honneur de Saint-Germain.

L'apéritif offert par la municipalité, et le buffet campagnard, préparé par les nombreuses bonnes volontés de la paroisse, ont été très appréciés par les petits et par les grands.

L'après-midi voyait se dérouler l'animation provençale de chants et danses par les groupes d'Auriol, de Fuveau et l'équipe d'Alain Cayol, adjoint au maire.

La bénédiction des animaux familiers, amis de l'homme, était donnée par le père Alliger, de Gardanne, vicaire épiscopal.

Une sympathique journée que beaucoup ont vu s'achever avec regret en disant : "A l'an que ven".


[ Saint Germain 2010 1989 1988 ] Retour en haut de page

1988 : le renouveau confirmé


Depuis plusieurs années déjà, la célébration de la Saint-Germain attire un grand nombre de fidèles à la chapelle du même nom. La tradition a repris une vie qui se conforte peu à peu.

Ce mois d'août, elle a revêtu un caractère plus particulier. C'est, en effet, le père Michel Savalli, ordonné prêtre le 29 juin par Mgr Bernard Panafieu, archevêque d'Aix-en-Provence, qui a présidé la célébration eucharistique.

C'est ce jour-là, aussi, que le père Berdeen a fait ses adieux après avoir exercé son sacerdoce durant sept ans dans la paroisse. C'est, enfin, le père Norbert Guillem, son successeur, qui a animé la cérémonie. A cette dernière ont pris part, aussi, comme chaque année, les frères et sœurs de la communauté bénédictine de Saint-Germain.

Couverture de la revue municipale
Lou Gaiardet (juillet-août 1988)
 

Dès que la célébration de cette fête traditionnelle en l'honneur du patron des chasseurs a repris vie, la chapelle s'est révélée trop exiguë pour accueillir la foule des fidèles.

La messe est donc dite en plein air, en présence de plus de deux cents personnes.




Coups de fusils symboliques pendant la procession, apéritif et buffet campagnard offerts par le comité paroissial, danses folkloriques ("du fusil", ci-contre), constituèrent quelques-uns des autres moments forts de cette journée dédiée à la foi mais aussi à la joie simple et saine de vivre une journée ensemble dans la nature.



 

© Simiane-Collongue Aujourd'hui pour demain.



Retour en haut de page